Quelques photos en vrac de juillet / Août

Malgré un début de saison difficile à cause du Covid, j’ai réalisé pas mal de belles sorties durant cet été. Un peu dans le jus, je n’ai pas pris le temps de publier régulièrement, voici donc pour me rattraper une sélection de photos prises durant ces deux mois.

Grande voie au cap canaille, « deux vauriens trois canailles » 6a max
Objectif du jour, grimper en tête et réviser les manipulations en grandes voies
Arrivée au sommet !
Parcours aventure du trou souffleur à la Ciotat
Demi-journée grande voie dans « ouvreur de bouse » 6a+ max au Cap Canaille
Premier rappel du trou souffleur
Parcours aventure à la journée à En Vau au cœur des Calanques
Le même parcours aventure avec la sortie dans la traversée Ramond
Grande voies au Cap Canaille, « Le Syndrome de Lime » 6b+
La tyrolienne du trou souffleur

Voilà un petit aperçu de mon été, n’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez découvrir les parcours ou grimper dans les Calanques, je reste ouvert toute l’année !

Escalade et canoë kayak à la Ciotat

Aujourd’hui nous avons réalisé une combinaison originale avec Amira. Nous sommes partis de la calanque du Mugel en canoë pour nous rendre directement au pied de « l’atelier bleu », une grande voie facile dans le 4.

L’approche en bateau

Cet itinéraire est vraiment adapté pour une première découverte de l’escalade en extérieure. Les ancrages sont par contre bien éloignés et il n’est pas forcément évident de trouver le prochain point au milieu de cet océan de galets !

Dans la troisième longueur, l’ambiance est splendide !

La vue sur le parc et la calanque du Mugel est vraiment sympa, et il possible de continuer jusqu’à la crête sommitale afin d’avoir une vue magique avec la mer de chaque coté !

Au sommet la vue est incroyable.

Pour la redescende nous avons opté pour le rappel mais une sortie à pied est également possible. Nous avons ensuite rejoint le bateau en traversant au ras de l’eau avec des petits pas d’escalade par moment.

Le rappel jusqu’à la mer

Bref une belle demi-journée et une aventure abordable même pour les débutants à 10 minutes de la maison, que demander de plus !

Nettoyage dans les calanques

Une poubelle vue sur mer…

Lors de notre dernière sortie grande voie sur les falaises du Cap Canaille, nous avions remarqué cette poubelle surement jetée depuis les belvédères au-dessus par des imbéciles…

Remonté sur corde pour cette poubelle de l’extrême

Aujourd’hui nous sommes donc redescendu en rappel pour aller la chercher ! Après plus de 50 m de remontée sur corde nous avons réussi à la sortir. Trop endommagée pour son premier usage, nous l’avons reconverti en pot de fleur pour y faire pousser les pieds de tomates des enfants 🙂

Promis on vous donne des nouvelles de nos plantations !

Renouveau d’un secteur oublié du Cap Canaille

Cet hiver avant mon départ au Laos, nous avions obtenu l’autorisation du parc des calanques de ré-équiper un secteur emblématique du Cap Canaille. Il s’agit du secteur « Sun ami » dont l’itinéraire classique est en couverte du topo de la Ciotat. Grace au soutien de la ffme et d’amis bénévoles, nous avons pu ré-équiper 5 voies sur ce secteur: la L1 du spectre des sables 7a+, la L1′ de Flesh for fantasy, Le cœur de la meule 7a, Sun ami 7c+, La Pagode 8a+.

David lors du rééquipement de Sun Ami

Hier je suis retourné sur ce secteur afin de profiter des ces « nouvelles voies ». Attention tout de même certaines voies demande encore pas mal de nettoyage et le port de casque est vivement conseillé.

Recherche de méthode dans Sun ami,

Le rééquipement de ce secteur permet de proposer une alternative à l’étoile noire pour des voies dans le septième degré. Ce type de voies en gros devers manqué un peu autour de La Ciotat…

Attention ça penche !!

Escalade au Laos

Quoi de mieux que deux semaines sous le soleil et la chaleur du Laos pour couper l’hiver et grimper sur un magnifique calcaire truffé de colonnettes ! C’est en effet, ce que propose l’escalade à Thakhek, un vrai petit coin de paradis pour les grimpeurs.

Des colos et du devers, au secteur Hangover

Baptiste, mon compagnon de cordée pour cette aventure, habitant en Lorraine, nous avions prévus de nous rejoindre à Bangkok pour ensuite reprendre un vol intérieur a destination de Nakhon Phanom, ville frontière avec le Laos et non loin de Thakhek. Nous avons donc passé une nuit à Bangkok, et profité pour visiter quelques marchés nocturnes dont l’atypique Chang Chui Market, à la fois centre d’art et lieu de fête !

Chang Chui market, Bangkok

Une fois arrivé à l’aéroport de Nakhon Phanom il faut ensuite prendre un mini bus ou un tuktuk pour se rendre à la station de bus et ensuite prendre un bus pour Thakhek. Environ 1h30 de trajet en comptant le passage de la frontière. Nous avons payé le visa directement au poste frontière. Une fois arrivé à Thakhek, il vous coûtera  100.000 Kip supplémentaires pour effectuer le trajet de 12km jusqu’au camp, Green Climber Home.

Le terrain de pétanque et les Bungalows du camp 1

Le camp se situe au milieu de la nature et est entouré de toute part par les falaises. La plupart des voies sont magnifiques, et il y en vraiment pour tout le monde du 5a au 8b. Les marches d’approches sont ridicules, compter environ 5 minutes en tong pour la plupart des secteurs ! La journée classique commence par bon petit déjeuner au restaurant du camp, puis grimpe sur les secteurs à l’ombre le matin : « Swiss Oldies » pour un échauffement en douceur dans le 5, « Botanical Garden » pour des voies magnifiques sur colos dans le 6 et « Hangover » et « Partymeille » pour faire chauffer les avant bras !!

Des colos et du gros devers pour cette voie cotée seulement 6a !

A midi, on retourne au restaurant / bar, pour un repas pas trop copieux accompagné d’un bon lassi mangue ! Puis sieste, baignade, sieste et si on a encore de l’énergie, grimpe sur l’autre face cette fois: Hilton pour ses voies dans le 5 et 6 et le célèbre toit avec pléthore de voies dures.

La piscine du coin….

En résumé, Thakhek est un véritable petit lieu de paradis pour les grimpeurs. Qu’importe votre niveau il y en a pour tout le monde. La vie sur place est facile, le restaurant est bon et très abordable,et il est possible de se baigner sur place ! Pour les jours de repos, vous pouvez louer des scooters pour visiter la ville et ses environs. Nous avons visité quelques temples et des grottes. Il est aussi possible d’effectuer une grande boucle de plusieurs jours dans l’intérieur du pays. La plupart, des touristes non grimpants, sont là pour ça 🙂 Enfin il existent d’autres sites de grimpe au Laos, référencés dans le topo, mais de moindres intérêts, mais il est également possible de combiner votre séjour avec un passage à Tonsai en Thaïlande, autre lieu splendide pour l’escalade !

Tham Xieng Liab Cave

Sortie hivernale au trou souffleur

La deuxième tentative pour cette équipe de choc aura été la bonne ! En effet, il y a deux semaines nous avons dû faire demi-tour à cause d’une mer déchaînée ! Des gerbes d’eaux s’écrasaient sur la paroi bien au dessus de la tyrolienne rendant tout passage impossible.

A l’attaque des grands rappels

Cette fois la mer est encore un peu agitée, ce qui rajoute un peu d’ambiance, mais rien à voir avec notre première tentative. Nous avons pu descendre sans soucis.

Lucas dans le premier grand rappel
Début de la remonté en via cordata

Après l’installation de mains courantes afin de sécuriser le parcours, il faut remonter par un système de vires jusqu’au plateau.

Cette sortie était réalisé via le bureau des guides des Calanques, bureau dont je suis membre depuis l’année dernière. N’hésitez pas à aller sur leur site afin de consulter l’ensemble des activités proposées dont certaines sortent de mes prérogatives.

Bonne année 2020 !

Que cette nouvelle année soit plus verticale que jamais ! Et pas la peine d’attendre le printemps pour prendre cette bonne résolution, la preuve cette photo date du 28 décembre, ma dernière sortie de l’année avec un groupe de marseillais au top !

Rappel du 14 juillet, Cap Canaille. Fin décembre 2019

Grande voie au départ de Luminy

Aujourd’hui nous sommes allés du coup coté de Luminy et plus précisément au socle de la Candelle pour réaliser la grande voie classique du secteur : « La Civa ». Le secteur à l’avantage d’être bien abrité du vent et offre un panorama exceptionnel sur la calanque de Sugiton et le cap Morgiou.

Une escalade au soleil avec vue imprenable sur la mer, ambiance « carte postale » aujourd’hui !

La fin de la 2eme longueur
Première grande voie pour cette cordée anglaise
Une dernière photo avant de rentrer sous le ciel gris londonien

Escalade au cirque des Dansaïres

Il soufflait vraiment très fort aujourd’hui ! Nous avions prévu d’aller grimper sur les aiguilles d’en Vau, mais après réflexions nous nous rabattons sur un secteur extrêmement bien protégé du Mistral.

Découverte du secteur pour Stéphanie

Le cirque des Dansaïres, est un situé dans un agréable vallon du massif du Garlaban. On y accède par une marche d’approche peu difficile d’environ vingt minutes. Le secteur principal, est très bien protégé du Mistral et propose des voies à partir du 4b jusqu’à 6c. Le rocher est bien compact et l’équipement excelent et abondant.

Je vous recommande particulièrement les voies de gauches bien homogènes dans le 4. Enfin la première longueur de « Lili des Bellons » en 5b est magnifique.

Escalade au Cap Canaille

Hier avec Julien nous avons fait un enchaînement original au Cap Canaille. Nous sommes descendus par le sentier de retour de la « Philémon » jusqu’à l’endroit où la vire croise le relais de la deuxième longueur de la voie nommée « Tout est une question d’angle ». Le but étant de pouvoir grimper les sections dures (7a et 7c) avant l’arrivée du soleil tout en respectant nos obligations parentales du matin 🙂 , dépose à la crèche et école !

Julien à l’attaque du dièdre photogénique de la longueur en 7a

Le timing était parfait et nous avons pu essayer le 7c avant l’arrivée du soleil. Julien a bien pris le temps de décortiquer les mouvements, j’enchaîne derrière lui en second bien flashé par ses méthodes. Nous avons déjà prévu de revenir, histoire de l’enchaîner tout les deux en tête en partant du haut ! L’ambiance est démente et bien gazeuse.

Pour finir la journée somme aller essayer le 8a en dernière longueur « des sables du temps ». J’avais rééquipé cette longueur l’année dernière avec un ami, mais n’étais jamais revenu grimper dedans. Le moins qu’on puisse dire c’est qu’il n’y a pas beaucoup de passage ! Mais la voie est plutôt sympa avec une section bloc au départ qui nous as pris du temps a déchiffrer, le reste semble faisable après un bon repérage et nettoyage. Une affaire à suivre quoi…

Course avec le soleil dans « question d’angle »