Grande voie dans les gorges du Destel

Les gorges du Destel sont vraiment un lieu que j’affectionne particulièrement. On y trouve un rocher calcaire gris de qualité rappelant souvent celui du Verdon, bien compact et rempli de « goutte d’eau » (trou formé dans le calcaire par l’action répétée de l’eau). L’endroit n’est pas très connu et il y plane encore un esprit de liberté où les possibilités d’ouvertures sont nombreuses.

Nous avons choisi une classique des gorges :  » Le Pilier De La Sérénité » une voie bien équipée homogène dans le 6a.

Rien que l’approche en soit est une belle aventure, le chemin longe les remparts du château d’Evenos avant de descendre à pic dans les gorges en passant par la grotte Saint Martin. Il faut ensuite descendre de nombreux barreau et une corde fixe pour enfin arriver au pied de la voie !

D’ailleurs en jetant un coup d’œil à droite de nombreuses plaquettes neuves brillent sur la face, de nouvelles voies ont vu le jour 🙂

Nous avons enchaîné les deux premières longueurs sans s’arrêter au relais intermédiaire. Je ne l’ai pas vu, ou alors inconsciemment je n’ai pas voulu m’arrêter, pris dans le jeu de cette belle traversée physique ! Avec une corde de 50 m ça passe sans problème et l’on arrive sur un relais bien confort.

Fin de la L2 en traversée

La suite se déroule sur un beau pilier avec d’abord quelques pas en 6a, puis une fin plus tranquille. Le rocher est beau et la ligne passe au plus prêt de l’arrête. On a pas compris par contre le relais suspendu et inconfortable de la L4… Pourquoi ne pas voir continué quelques mètres de plus afin que le relais soit moins dans le vide ?

La L4, sur le pilier

A part cela, rien a redire l’équipement est généreux et l’itinéraire homogène. Nous reviendrons surement pour essayer les voisines !